De la maintenance du matériel de stockage automatisé

De la maintenance du matériel de stockage automatisé

Votre entreprise s’est dotée de systèmes automatisés pour le transport, le port et le stockage de ses marchandises. Or, le travail ne s’arrête pas là, bien au contraire. Comme pour vos appareils domestiques, l’entretien régulier participe à sa durabilité et à son bon fonctionnement.

De quoi parle-t-on ?

L’entretien des machines réduit les dysfonctionnements et participe au maintien des cadences de la supply chain. Il existe plusieurs types de maintenance mais la plus importante sera celle qui ne mettra pas votre entrepôt, et donc votre entreprise, à l’arrêt à cause d’une panne.

Si la panne ne peut être évitée à 100%, la maintenance régulière a pour finalité de tendre vers le zéro défaut. Une maintenance préventive a un ROI qui peut se chiffrer à plusieurs millions d’euros pour les entreprises.

Il est donc nécessaire d’avoir une bonne maintenance.

L’anticipation comme gage de performance

S’équiper de machines et s’assurer qu’elles restent opérationnelles constituent le pilier de votre productivité. Par conséquent, vous aurez aussi des logiciels de gestion et de supervision adaptés et prévus pour votre entreprise et son matériel.

Un plan de maintenance bien préparé

Dès lors que vous prenez la décision d’intégrer des systèmes automatisés à vos entrepôts, vous devez prévoir, avec votre prestataire, un plan de maintenance qui inclut différents critères, en plus des contrôles réglementaires et normatifs ainsi que des textes de loi. Outre les instructions du fabricant, ces critères sont la spécificité des interventions, leur fréquence, l’analyse des éléments potentiellement à risques, le type de maintenance par type de machines, etc.

De plus, des règles de sécurité autour des machines seront mises en place, telles que des enceintes grillagées, des portes de sécurité, des voies sécurisées pour les flux de marchandises automatisés.

Maintenance curative

Dans le cas d’une panne impromptue, on parlera de maintenance curative. Il s’agit de “guérir” la machine. Et pour la guérir, on va changer une pièce défectueuse de la machine afin de la remettre en fonctionnement.

Ce type de maintenance reste un problème puisqu’elle peut mettre en péril la productivité de l’entreprise et dans le cas présent, de votre gestion des stocks. De même, vous n’êtes pas sûrs que le technicien de maintenance aura la pièce ou s’il lui faudra la commander.

Dans tous les cas, il s’agit donc de dépannage et cela peut impacter votre supply chain, voire la mettre à l’arrêt complet, ce qui n’est pas souhaitable.

Maintenance préventive

Voilà le fil conducteur de votre machine. Que ce soit un élévateur de palettes, un transtockeur ou un mini load, chaque machine répond à des normes strictes. La maintenance préventive garantit que vos machines restent opérationnelles. On ne parle pas de pièces d’usure pour rien, toutefois. Nombre de pièces servent constamment et nécessitent donc une surveillance. 

De fait, les logiciels de supervision seront vos meilleurs alliés soit pour la gestion de l’entrepôt soit pour la gestion des opérateurs, voire les deux. Il convient de garder un œil sur les informations qu’ils donneront.

Prévoir la maintenance des machines, c’est prévoir son temps d’arrêt pour l’intervention du technicien de maintenance si c’est nécessaire. C’est ainsi que ce dernier pourra également prévoir d’apporter des pièces de rechange en sachant pertinemment qu’une pièce va être défaillante sous peu.

Des machines & des techniciens

Les machines sont dépendantes de ce qu’on en fait.

Prendre soin de son matériel, c’est assurer la fluidité de la productivité de l’entreprise mais aussi réduire le stress que provoquerait une panne auprès des opérateurs et de la supply chain dans son ensemble.

Aussi, lorsque vous faites l’acquisition de systèmes automatisés pour votre entrepôt, vous aurez à cœur d’identifier le ou les plans de maintenance à leur bon fonctionnement en accord avec le fabricant, qui connaît ses machines mieux que quiconque. Déjà, il vous aura orienté sur la solution de transtockeur (ou autres) la plus adaptée à vos besoins. Il aura donc aussi déjà réfléchi à sa maintenance.



Transport & intralogistique : supply chain & cadence

Transport & intralogistique : supply chain & cadence

Vous automatisez votre entrepôt ? C’est bien. Mais comment transporter rapidement et en toute sécurité vos marchandises d’un point à un autre ? Comment passer d’un élévateur de palettes à la chaîne d’expédition, ou de l’arrivée jusqu’au lieu de stockage ? Comment améliorer la qualité de travail de vos opérateurs et assurer leur sécurité tout en ne reniant pas sur les cadences ? Voyons ça de plus près.

 

Une gestion optimisée

Les opérations de manutention sont intrinsèques à la vie d’un entrepôt quel qu’il soit. De l’entrée de la marchandise à sa sortie en passant par son stockage, il est toujours question d’optimisation.

Equiper 

Elles doivent donc être adaptées aux besoins et à la configuration de l’entrepôt. Si on a des niveaux en hauteur, des élévateurs de palettes ou des convoyeurs verticaux seront installés. Sur un même niveau avec une surface au sol importante, on optera pour des transtockeurs et à défaut pour des transpalettes. La finalité de l’automatisation est toujours le rendement et l’amélioration des conditions de travail. Il y aura toujours besoin des humains pour gérer cette robotisation, mais encore faut-il préserver leur santé et assurer leur sécurité.

Les systèmes automatisés peuvent supporter des cadences soutenues et possèdent une robustesse que nous ne pouvons égaler. Le port de charges lourdes n’est plus qu’un mauvais souvenir.

Anticiper 

Ces solutions s’accompagnent naturellement d’une intralogistique informatisée. Cette digitalisation adaptée à vos besoins va vous permettre de gérer vos stocks et vos espaces disponibles. Ce n’est pas rien ! Vous pouvez vous recentrer sur d’autres tâches plus importantes et être prévenus que vous allez manquer d’un produit, par exemple et donc, le commander avant d’être en pénurie. 

L’anticipation de la maintenance sur vos machines sera aussi un atout pour ne pas perdre le rythme. Une machine en panne, c’est beaucoup de temps (et d’argent !) perdu. Les différentes maintenances sont prises en charge et anticipées grâce à l’IoT de vos machines. Le système d’information est géré par les opérateurs et techniciens qui pourront intervenir ponctuellement en amont des dysfonctionnements et ainsi ne pas ralentir les cadences.

Digitaliser

La digitalisation de l’intralogistique est nécessaire. Lier par cette informatisation tous les secteurs de l’entreprise permet de mieux l’organiser. Un système ERP, la corrélation entre technologie et logistique participent à l’amélioration de la supply chain et ajustent sans délai les rythmes en fonction des utilisations. On gagne ainsi en rendement et en productivité. A n’en pas douter, votre réactivité en matière d’amélioration de la supply chain et de l’intralogistique vous apportera la satisfaction du client dans un monde où la concurrence mondiale est rude.

La digitalisation réduit considérablement les erreurs de transport et de gestion des stocks et optimise les trajets des charges. Les véhicules autoguidés apportent de la flexibilité et de la fluidité.

 

Intralogistique digitale

Si vos flux de réception, de stockage et de réception des marchandises sont optimisés grâce à un logiciel adapté à vos besoins, grâce à des systèmes de charge/décharge et de stockage automatisés, vous êtes en capacité de reporter votre attention sur une gestion et de l’affiner.

Un entrepôt est un environnement à plusieurs dimensions qui vit en fonction des flux de marchandises, de leur arrivée à leur expédition. Un même entrepôt peut contenir des produits aussi divers que variés. Savoir où les trouver en un clic est un facteur clé d’efficacité. Son organisation est essentielle afin d’optimiser l’installation et la gestion au quotidien. L’intralogistique est au cœur de votre productivité et de votre rentabilité. Impliquer les différents secteurs de votre entreprise à ce processus est tout aussi nécessaire pour gagner en efficacité et anticiper les flux, les activités et les problèmes (car ils ne sont jamais totalement éliminés).

Cette logistique interne participe, de fait, à votre image. Automatiser est un gain pour votre personnel mais aussi pour la satisfaction de vos clients à répondre aux demandes quasiment dans l’immédiateté.

Enfin, optimiser l’intralogistique avec l’automatisation des transports réduit les flux et accélère les processus tout en réduisant les coûts. Dès lors, une fois encore, cela aura un impact significatif sur votre activité.